En 2021, le marché de l'immobilier a connu une année exceptionnelle

L’année 2021 a été une année hors normes en matière d’immobilier et ce, malgré la crise sanitaire qui battait son plein. Tant en termes de nombre de ventes que de hausse des prix, tous les records ont été battus. Notre agence immobilière d’Évian-les-Bains fait le point sur cette année exceptionnelle pour le marché de l’immobilier.

Une explosion du nombre de ventes

Le marché de l'immobilier en 2021 a largement bénéficié des taux de crédit immobilier historiquement bas tout au long de l’année, lesquels ont permis à de nombreux acquéreurs de concrétiser leur projet immobilier. Et ce, en dépit de la durée maximum de remboursement fixée à 25 ans et de la limitation du taux d’endettement à 35 % des revenus. Ces recommandations avaient été fixées par le Haut Conseil de la stabilité financière (HCSF) le 1er janvier 2021 et les banques étaient contraintes de les respecter.

En outre, l’impact des confinements sur le moral des Français a été un moteur important du dynamisme du secteur de l’immobilier qui a poussé de nombreux ménages à rechercher des logements plus confortables, plus grands et avec un accès extérieur tel qu’un balcon ou une terrasse.

Ainsi, les biens du centre des grandes villes ont été délaissés par de nombreux acquéreurs au profit de logements situés parfois à seulement quelques kilomètres où il est possible, pour un même budget, d’avoir une terrasse ou un jardin et une pièce supplémentaire.

En 2021, les notaires ont comptabilisé environ 1,2 million de transactions immobilières dans l'ancien, chiffre qui établit un nouveau record.

Les prix ont atteint des sommets

L’exode d’une partie des acheteurs vers les banlieues, la campagne ou en bord de mer, a impacté à la hausse les prix de l’immobilier un peu partout en France. Ainsi, le prix moyen du mètre carré est actuellement d’un peu moins de 3 000 € et la hausse moyenne dans l’hexagone a été de 5 % sur l’année.

En 2021, les maisons ont été particulièrement prisées avec des prix qui ont augmenté de 7,7% en moyenne, alors que ceux des appartements ont augmenté de 5,6% en moyenne.

En parallèle, le délai moyen de vente pour une maison a baissé de 13 jours pour arriver à 78 jours, et le délai de vente pour les appartements a baissé de 6 jours pour se situer à 80 jours.

Cette embellie va-t-elle continuer en 2022 ?

Les banques centrales des pays occidentaux devraient remonter leurs taux directeurs du fait du retour de l’inflation certainement accentuée par les évènements en Ukraine. Cette augmentation a déjà eu lieu en février et devrait se poursuivre et impacter à la hausse les taux de crédit immobilier, ralentissant par là même la demande.

Cependant, la baisse du nombre de logements à vendre disponibles sur le marché devrait maintenir une certaine pression sur les prix en 2022. De plus, en période de crise, l’immobilier est vu comme une valeur refuge et la situation géopolitique devrait contribuer à maintenir la demande.

En savoir plus :