Les courtiers en prêts immobiliers conseillent à leur client de préparer leur dossier à en avance !

Face au rallongement des délais d’octroi des crédits immobiliers par les banques, les courtiers en prêts recommandent à leurs clients de préparer leur dossier en amont des visites pour pallier cette difficulté. Il faudra donc vous y prendre à l’avance afin de ne pas retarder l’achat de votre maison à Douvaine.

Les délais d’octroi des crédits immobiliers explosent

Tous ceux qui ont un projet immobilier sont concernés : les délais d’octroi des crédits immobiliers par les banques se rallongent de plus en plus. Aujourd’hui, les banques ont doublé les délais de traitement des dossiers. C’est le constat que font les courtiers en prêts qui sont en première ligne.

Deux raisons principales expliquent ce phénomène. D’une part, les effectifs manquent au sein des banques et d’autre part, le nombre de demandes est en très forte augmentation. Il n’est pas rare que le délai de traitement dépasse les 60 jours. Cette conjonction d'éléments crée un véritable engorgement.

Une demande en très forte hausse

En réalité, le vendeur comme l’acheteur est concerné par l’explosion du rallongement des délais pour obtenir un prêt immobilier. Cela est dû en partie au dynamisme de la demande comme le constatent les grands réseaux d'agences immobilières qui estiment avoir réalisé en mars un mois historique. La demande d'achat ne fait pas tout car il y a également le retour des renégociations de crédit, même si c’est encore marginal par rapport au premier point.

En effet, certains foyers tentent de renégocier à la baisse leur taux d’intérêt de crédit en profitant des niveaux historiquement faibles, Le volume des renégociations atteint aujourd’hui 15% de la production de crédits au niveau des banques.

Autre point, le personnel disponible dans les banques est de plus en plus faible. Aux éléments directement liés à la crise sanitaire comme les confinements, la fermeture des écoles, les cas de Covid ou les cas contact s'ajoute l’obligation de prendre ses congés avant la fin mai. Les effectifs sont parfois divisés par deux en ce moment.

En conséquence, la durée moyenne d’octroi d’un crédit immobilier est désormais deux à trois fois plus longue qu’à l’accoutumée. Ainsi, pour un simple accord de principe qui demande habituellement trois jours, il faut compter aujourd’hui en moyenne environ deux à trois semaines de délai.

Il faut compter encore deux à trois autres semaines supplémentaires pour obtenir un accord définitif contre une semaine auparavant. À ces délais s’ajoutent les dix jours de délai légal d’acceptation de l’offre transmise par la banque. En cumulant tous ces délais, il n'est plus rare actuellement de dépasser les 60 jours.

Le rallongement de la durée de la condition suspensive de prêt

Avec la crise sanitaire, la condition suspensive de prêt dans les compromis de vente avait déjà été repoussée de 45 à 60 jours l’année dernière. Idéalement, il est recommandé aux acheteurs de demander un allongement d'une dizaine de jours de ce délai et de préparer leur dossier de prêt avant les visites.

La situation globale devrait s'améliorer en juin mais risque de se retendre avec les vacances d’été.