Immobilier en 2018 : une hausse des prix allant de 0,9 % à 3,5 % est constatée

Les prix de l’immobilier à Douvaine ont été en légère hausse en 2018. Et cela n’est pas un cas particulier, ou isolé. En effet, en début d’année, les acteurs majeurs de l’immobilier en France (FNAIM, LPI-SeLoger, Meilleursagents.com, ERA Immobilier, Century 21, ORPI, Laforêt et Guy Hoquet) ont publié leurs différentes estimations.

L’agence de relations presse Galivel a ensuite comparé ces statistiques pour en offrir une synthèse. Constat : les prix de vente au mètre carré ont augmenté dans l’Hexagone en 2018.

Un constat sans équivoque : la hausse des prix dans l’immobilier

Les observatoires immobiliers français les plus influents font le même constat : les prix de vente au mètre carré ont augmenté dans l’Hexagone en 2018. Cela dit, l’étendue de cette hausse des prix est différente en fonction des enseignes. Ainsi, du côté d’ORPI, on annonce une augmentation des prix exercés de 0,9 %.

Chez LPI-SeLoger, on voit plus haut (3,5 %). L’estimation du prix moyen au mètre carré en France en 2018 vacille entre 2 620 € et 3 244 €, ce qui représente tout de même une différence de 19,2 % dans les cas les plus extrêmes.

À noter que le constat relatif aux transactions dans l’immobilier est plus uniforme. Il apparaîtrait que le montant moyen des transactions soit en train de se stabiliser après plusieurs hausses répétées. En 2018, les estimations sont comprises entre 0,87 % (ERA Immobilier) et 2,37 % (Century 21). Le montant moyen des transactions va de 216 779 € à 213 705 € pour un écart relatif de 1,4 %.

Augmentation de 3 % des volumes de ventes en France en 2018

Au sujet des volumes de ventes, les divers observatoires semblent s’être mis d’accord. Ainsi, la progression du nombre de transactions dans l’immobilier est de l’ordre de 3 % (les réseaux évoquent une hausse globale allant de 3,1 % à 3,9 %).

C’est naturellement à Paris que les prix sont le plus en hausse. Les estimations révèlent une augmentation des transactions allant de 4,1 % à 6,8 % dans la seule capitale hexagonale. Quant au prix moyen au mètre carré, il s’étend de 9 273 € à 9 958 € en fonction des réseaux. Toutefois, Century 21 prévient que le nombre de transactions est en recul de 0,3 %. Le marché pourrait-il soudainement se retourner ?

Pour terminer, tirons les conclusions d’usage en ce qui concerne les délais de vente. En moyenne, les délais de vente sont passés de 63 jours à 71 jours. Ils sont donc en augmentation, tout en sachant qu’en 2017, ces derniers étaient pourtant en baisse. On peut considérer la hausse des délais de vente comme un symptôme qui permet d’émettre un diagnostic plus global : le ralentissement de la dynamique habituelle du marché immobilier en France.

Pour en savoir plus:
Comment choisir un bon syndic de copropriété ?
De plus en plus de français deviennent propriétaires